SEO, SEA… bla bla bla !

Expliquer à mes clients pressés la différence entre le référencement naturel et le référencement payant n’est pas simple…

D’autant plus qu’ils sont régulièrement destinataires d’emails publicitaires aux sujets tels que : “votre

entreprise en première place des résultats Google” avec des engagements de résultats. Ces prestataires jouent justement sur la confusion entre SEA (Search Engine Adevrtising / référencement payant) et le SEO (Search Engine Optimization ou référencement naturel).

Moi aussi je peux promettre à n’importe qui que son site sera en première position sur Google en payant des liens sponsorisés 😉 Mais en référencement naturel, c’est plus complexe car la concurrence s’intensifie : 822 240 nouveaux sites Internet ont été mis en ligne chaque jour en 2015 !

Donc je préfère la transparence (et l’humilité) : personne ne connaît la recette magique de l’algorithme Google qui permettrait d’être à coup sûr en première position des résultats de recherche. Je détaille à mes clients les grands critères utilisés par les robots d’indexation que l’on peut résumer en deux adjectifs : qualité et popularité du site. Je leur explique ensuite ma démarche pour mettre toutes les chances de notre côté… ou plutôt de celui de leur site web. En clair : le SEO n’est pas une science exacte. D’ailleurs si c’était le cas, le métier de référenceur n’existerait plus !

Patience et longueur de temps…

Reste encore à intégrer que la venue des crawlers (robot d’indexation des moteurs de recherche) sur un site Internet est aléatoire et surtout pas immédiate. Il m’arrive d’avoir des clients qui m’appellent dans les minutes qui suivent la mise en ligne de leur site : « Je ne comprends pas je ne trouve pas mon site sur Google ! ».
Je suis la première à le déplorer mais le référencement naturel n’a pas d’effet immédiat.

Vis ma vie de référenceur 😉

Il n’empêche que je trouve le SEO passionnant car, à l’instar du monde du web, il évolue sans cesse. Et il va selon moi dans le bon sens puisqu’il privilégie de plus en plus l’expérience utilisateur. En clair : plus votre site sera utile et efficace pour l’internaute, mieux il sera référencé. Logique non ?
Et par conséquent le métier de consultant en référencement, même s’il reste un peu technique, nécessite avant tout d’excellentes aptitudes rédactionnelles. En effet : apparaître dans les résultats de recherche c’est une chose mais encore faut-il séduire l’internaute pour qu’il clique sur le lien puis lui apporter un contenu qualitatif sur le site.

Vous avez apprécié cette article ?

Cliquez sur les étoiles pour voter.

Note moyenne / 5. Votre avis