Pour être visible sur le web, il s’agit désormais d’offrir de la valeur ajoutée aux internautes. Qui dit valeur ajoutée dit contenu rédactionnel, fonctionnalités et service. Cette démarche doit permettre de multiplier son trafic et donc son vivier de prospects. Encore faut-il savoir créer une charte éditoriale et orchestrer savamment le rayonnement cette valeur ajoutée.

C’est pourquoi j’ai créé un guide complet pour vous aider à élaborer et déployer une stratégie éditoriale sur le web.

Voici quelques illustration d’erreurs récurrentes :

Ne pas créer son propre contenu

Le client : Je nourris activement mes prospects et mes clients de contenu à valeur ajoutée, notamment via les réseaux sociaux. Je leur propose toutes les semaines des articles qui peuvent les intéresser. Ainsi je relaie des liens vers de la presse ou des blogs spécialisés.

Mon diagnostic : Votre démarche peut en effet séduire vos clients et prospects à qui vous apporter une sélection clé en main d’articles. Elle servira votre dynamise car en communication, être régulier et présent flatte l’entreprise. Néanmoins, vos publications ne servent pas votre trafic puisque vous redirigez ces internautes vers des contenus tiers alors que l’idéal serait de les renvoyer vers votre propre site.

Copier/coller du contenu tiers

Le client : Chaque mois, je propose à mes clients une petite revue de presse des nouveautés de mon secteur d’activité. Je réalise un tour d’horizon de différents supports, en extrait ce qui me semble intéressante et le republie sur mon propre blog d’entreprise.

Mon diagnostic : Même si cette sélection de contenu peut faire gagner du temps à l’internaute, elle ne sert pas réellement vos intérêts. D’une part, en réalisant ainsi un copier/coller de ce contenu, vous dérogez au droit de la PLA (Propriété Littéraire et Artistique) en reprenant un élément à votre compte un élément soumis au droit d’auteur. D’autre part, pour les moteurs de recherche, le plagiat n’est pas une pratique allant dans le sens de la qualité de contenu. Aussi risquez-vous d’être pénalisé par les robots d’indexation de Google et ses acolytes pour “duplicate-content”.

Mal maîtriser la diffusion de ses contenus éditoriaux

Le client :Je rédige et diffuse régulièrement des articles via mon blog d’entreprise. J’y investit pas mal de temps, cependant, je ne vois pas le trafic de ce dernier progresser. Que faire ?

Mon diagnostic : Aussi fantastique soit-il, aucun contenu éditorial ne pourra générer du trafic sans un petit coup de pouce. Il faut en assurer la promotion via votre site, vos réseaux sociaux, votre signature de mail, vos emailings… Ce que je constate aussi parfois c’est qu’une petite dose d’optimisation est souvent nécessaire pour favoriser l’indexation d’un article ; volet sur lequel je peux vous accompagner.

Quelles questions faut-il se poser avant de se lancer dans le déploiement d’une charte éditoriale sur le web pour votre entreprise ?

  • Quels sont mes objectifs ?

Toute action de communication doit revêtir un voire plusieurs objectifs. Améliorer le référencement naturel de votre site, dynamiser l’image de votre entreprise, améliorer votre notoriété, vous doter d’un statut d’expert métier, générer des appels entrants et des leads qualifiés ? Définissez vos attentes et les indicateurs de mesure correspondant.

  • De quels moyens dispose mon entreprise ?

Ne nions pas qu’une telle stratégie peut s’avérer chronophage. Après avoir défini la volumétrie de contenus à créer et leur fréquence, vous pourrez quantifier le temps nécessaire. Charge à vous de confier ensuite la mission en interne à l’un de vos collaborateurs ou en externe à un freelance en rédaction web qui maîtrisera qui plus est l’optimisation SEO.

 

Crédit photo : Lacie SlezakUnsplash

Vous avez apprécié cette article ?

Cliquez sur les étoiles pour voter.

Note moyenne 5 / 5. Votre avis 5

Pas encore de vote...