Voici quelques conseils pour vous aider à augmenter votre visibilité sur les moteurs de recherche comme Google et développer le trafic de votre site web.
NB : une petite équation simple que j’aime donner comme aide mémoire à mes étudiants : SEM = SEA + SEO.
Le SEM (marketing des moteurs de recherche en français) regroupe à la fois le référencement naturel  (SEO pour Search Engine Optimization) et le SEA (Search Engine Adevertising aussi appelé référencement payant ou encore liens sponsorisés bien).

SEA (Search Engine Advertising)

1/ Le SEA ne remplace pas le SEO

Le SEO reste le moyen le moins coûteux et le plus durable pour générer du trafic de qualité. Il doit donc être priorisé sur le SEA. Selon moi le SEA doit servir à pallier un déficit de trafic lié à une stratégie SEO en cours de déploiement ou s’ajouter au trafic organique. 

2/ D’abord, on teste…

Je connais des secteurs d’activité pour lesquels les liens sponsorisés offrent un excellent retour sur investissement et d’autres qui m’ont fait jeter l’éponge devant des coûts au clic délirants ! Donc je recommande toujours de tester le SEA pendant quelques semaines pour se faire une idée. 

3/ On soigne ses extensions d’annonces

Extensions de lieu, d’appels, d’avis, d’application etc… Ces dispositifs offrent d’une part une meilleure visibilité à vos annonces et d’autre part un CTR (taux de clic) plus élevé. Je vous conseille donc de prendre le temps de bien les travailler pour favoriser les performances de vos campagnes.

4/ Ayez une approche complète du trafic SEA

Ne limitez pas l’optimisation de vos campagnes SEA au seul CTR : analysez également les performances de ce trafic sur votre site. Demandez à votre développeur de tagger votre site afin de remonter dans votre interface SEA les statistiques relatives à votre taux de transformation (ventes, leads…). Charge à vous d’en extraire des pistes d’amélioration de vos landing pages
ou du parcours client.

5/ Le SEA mais pas que…

Il n’est pas toujours simple de faire face à une hausse de la concurrence qui induit d’ailleurs le plus souvent des CPC toujours plus élevés. Ouvrez donc vos mirettes pour démultiplier les leviers de votre stratégie d’acquisition en y intégrant par exemple des social ads, de la publicité sur les marketplaces comme Amazon ou de la pub vidéo sur YouTube (devenu le 2e moteur de recherche international). Et surtout, au-delà du coût d’acquisition, analysez la valeur d’un client selon son canal d’attribution.

SEO (Search Engine Optimization)

1/ Penchez-vous sur votre stratégie SEO lors de la création de votre site.

De l’arborescence à l’ergonomie, de l’optimisation du temps de chargement à la rédaction des contenus : tout doit être pensé pour favoriser le SEO… donc autant s’y prendre dès le démarrage
dans la mesure du possible.

2/ Pensez avant tout à votre utilisateur

Les moteurs de recherche sont devenus capables d’analyser finement la pertinence d’un site. Or leur volonté est d’indexer les résultats qui satisferont le plus les internautes. Donc si vous être centré sur l’expérience utilisateur, vous favoriserez votre SEO. On parle d’ailleurs de plus en plus de SXO pour Search Experience Optimization. Comment ? En soignant la navigation, en proposant des contenus structurés et dotés d’une vraie valeur ajoutée et bien sûr en facilitant l’action (achat, prise de rendez-vous, demande de renseignement…).

3/ Mettez le nez dans votre Search Console

L’outil Google Search Console est votre meilleur allié pour suivre et optimiser votre référencement naturel. Outre les indications de performances, cette interface vous indique les points que les crawlers (robots d’indexation) ont remontés comme erreurs : pages introuvables, éléments de navigation trop proches, balises méta non conformes…

4/ Créez un blog

La recette n’est pas nouvelle mais elle se révèle toujours plus efficace. En termes de communication, le blog permet de valoriser l’expertise d’une entreprise et de générer du trafic qualifié. Côté SEO, un article offre du contenu dense, de qualité et au champ sémantique riche. Autant de critères chers aux moteurs de recherche. Et si vous maîtrisez l’art de bien diffuser ces articles pour être lu et proposez des publications régulières votre blog deviendra très certainement une carte maîtresse de votre SEO.
NB : en panne d’idées pour votre contenu ? Consultez mon article au sujet des chartes éditoriales.

5/ Soignez les mobinautes

En 2020, les internautes mobiles génèrent davantage de trafic que les internautes sur ordinateurs. D’où la volonté des moteurs de recherche de privilégier les sites adaptés à la consultation via smartphone. Temps de chargement des pages, facilité de navigation au pouce ou encore concision des contenus : ayez une vraie analyse sur la version mobile de vos interfaces et n’hésitez pas à adopter une démarche ‘adaptive design’, en partant par exemple du principe que certains éléments peuvent être supprimés pour une consultation sur smartphone.

 

————————————

Photo by lalo Hernandez on Unsplash

Vous avez apprécié cette article ?

Cliquez sur les étoiles pour voter.

Note moyenne 5 / 5. Votre avis 3

Pas encore de vote...